La ganaderia de Palha

Titre: Palha

 

La légendaire ganadería de Palha est avec celle de Miura la seule qui soit restée plus de cent cinquante ans dans les mains d'une même famille. 

palha fer

En 1830 Fernando VII offre à son cousin Dom Miguel alors roi du Portugal cinquante vaches et deux reproducteurs de race vasqueña.
A l'issue de la guerre civile qui destitua le roi Miguel cette vacada fut séparée en plusieurs lots.
Antonio José Pereira Palha se rend en 1848 acquéreur de l'un de ces lots dont héritera son fils José Pereira Palha Blanco. La mère de José, Madame Blanco est andalouse, ce qui explique les amitiés qu'elle entretient avec les ganaderos Concha y Sierra, acquisition du semental Guitarrero en 1873, Trepalacios a qui elle achètera un lot de vaches ainsi qu'un reproducteur, ces deux éleveurs renforçant le sang vasqueño, et surtout la maison Miura qui, fait rare, leur vendra entre les années 1884 et 1889 vingt trois reproducteurs.

Les premiers cornus d'origine Palha ont été combatus à Lisbonne en 1854 et à Madrid en 1862 et c'est de cette époque que viendra la devise, pavor, terror y furor, liée au taureaux de Palha que l'on dénomma également les Miuras du Portugal.

José Pereira Palha Blanco décéde en 1937 et la ganaderia passe alors aux mains de sa fille María de Carmen, épouse d'un batave du nom de Van Zeller.
Les jumeaux Carlos et Francisco Van Zeller Palha changèrent d'optique quant à leur ganadería et achetèrent à José de la Cerda Pinto Barreiro des vaches d'origines Gamero Cívico (Parladé) et des taureaux à Belmonte et Domingo Ortega dans le but d'édulcorer un peu une telle fureur.
En 1937 tout les produits issus de sang Vasquez ont été éliminés.
Le troupeau a été par la suite rafraîchi de mâles et de femelles de Isaïas y Tulio Vasquez également d'origine Parladé.

Pallha S.V.T. 2000 devise Palha Palha S.V.T.2000

En 1980 les héritiers, les neveux Van Zeller Palha Botelho Neves et João Folque de Mendoça, qui est l'actuel représentant de l'élevage, achètent du bétail portugais à Oliveira Irmaos, origine Pinto Barreiro, (Gamero Civico) deux sementales de Torrealta (Juan Pedro Domecq-Marquis de Domecq-Torrestrella) qui "adoucirent" un peu la bravoure encasté de cet élevage et récemment un lot de vaches et trois étalons, élevés à part, à Baltazar Iban. (Contreras-Juan Pedro Domecq).
Il y a donc actuellement deux rameaux différents dans cette ganadería.

Cet élevage a fait ces dernières années de nombreuses prestations trés remarquées tant en France qu'en Espagne, ou il obtint de nombreux prix et ceci grace à sa caste et à sa mobilité.

Cette ganadería lusitanienne fait brouter ses produits sur les bords du Tage, en plein coeur du Ribatejo, non loin de la taurine Villa Franca de Xira, dans la commune de Benavente à la quinta Herdade de Adema.
Sur les 750 hectares de cette propriété paissent paisiblement plus de cinq cents têtes de bétail, dont cent soixante dix vaches et soixante cinq mâles et une quarantaine de toiros qui seront lidiés dans l'année.

 

Retour ganaderías

Retour à l'accueil retour

Mail to Don.miguel@wanadoo.fr